#10 choses…

… qui me mettent en joie.

P1250374.jpg

1. Manger un Chocolate Truffle Cake avec un Matcha Latte chez Starbucks, de préférence en terrasse au soleil avec le Zhom.

2. Ma fille. Surtout quand elle se marre ou qu’elle fait sa coquine genre je fais des bêtises mais je sais que ça va te faire marrer parce que je suis trop chou.

3. Ne pas être sur les réseaux sociaux. Tous les weekend, je me déconnecte. Que ce soit Facebook, Instagram, les blogs, Youtube, etc… J’arrête pendant 2 jours. Bon ok, je jette un coup d’oeil sur les blogs si Mon Coeur bosse et que le temps est pourri. Mais c’est tout! En tout cas ça fait un bien fou de vivre dans le monde réel à 100%. Surtout que ces trucs là, on peut vite se retrouver engrené à passer sa vie dessus. Et ça peut vite devenir déprimant

4. Sortir quand il fait beau. C’est tout con mais c’est un vrai plaisir de la vie ça. Je ne m’en rend pas forcément compte sur le coup mais quand le soleil disparaît quelques temps, je vois la différence sur mon moral. Je suis carrément plus joie quand il fait beau, y a pas à dire.

5. Me faire une manucure ou encore mieux un petit nait art. J’adore mettre de la couleur au bout des doigts! Comme ça, de temps en temps dans la journée, mon regard se pose par hasard sur mes mains et je vois de la couleur dans ma vie. Et ça c’est cool.

6. Me mater des épisodes de South Park. Quand j’étais plus jeune, je ne comprenais pas trop le délire, pour moi c’était juste un dessin animé avec beaucoup de gros mots et honnêtement, je pense que tous ceux qui le regardaient à l’époque regardaient ça parce que c’était vulgaire et que ça faisait cool mais ils ne pigeaient pas grand choses au fond du truc. Et après avoir suffisamment grandi pour apprécier les références et comprendre les messages qu’il y a derrière chaque épisode, je suis devenue accro. Et en plus ça me rappelle de bons souvenirs maintenant.

7. Passer du temps avec mes potes. Ceux que je vois souvent et ceux que je vois peu. Le plaisir est le même quand on est réunis. Je me rend de plus en plus compte que rien ne peux remplacer les amis. La famille c’est important. Sa moitié c’est important. Mais les potes aussi c’est sacré. Il faut les 3 dans sa vie pour être entier.

8. Faire le ménage. Alors non, faire le ménage en soi ne me fais pas kiffer. Mais quand la maison est toute propre, toute rangée je me sens carrément bien. J’ai mis du temps à le comprendre, étant de nature bordélique, mais maintenant je ne peux pas vivre dans le désordre. Le bordel, ça mine le moral en vérité. T’as l’impression que c’est le bordel dans ta vie et dans ta tête

9. Dessiner. Sur le coup je m’énerve pas mal, je m’insulte parce que je n’arrive à rien, je suis nulle, mais pourquoi tu te la joue genre je suis une artiste, tu fais de la m**de, bla bla bla. Mais quand j’ai finis, je sens une immense satisfaction d’avoir accompli quelque chose de mes mains et d’avoir mis un peu de moi sur une toile ou une feuille de papier.

10. Relire toute la série du guide du voyageur galactique de Douglas Adam. Si vous ne connaissez pas je vous les conseille vivement! De l’humour british, un univers complètement loufoque qui parodie notre société, des dialogues, des intrigues et des personnages invraisemblables, c’est à mourir de rire.

Et vous? Qu’est ce qui vous met de la joie dans votre vie?

P1250367.jpg

Gilet Hircus

T shirt Les Petites

Pantalon Vero Moda

Sac Dior

Boots Bata

BO Gas (dispo en métal argenté ici)

Collier Grace et Rose

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Snow day, Fun day

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Aaaaaaaah enfin la neige!!! Pourvu que ça reste cette fois!!

Ça me met toujours en joie la neige! C’est beau tout ce blanc partout!

Ça me donne envie de sortir mon pull de Noël (j’ai aussi habillé ma fille avec son pyjama de Noël)(Oui je suis déjà nostalgique de Noël, ça se voit?).

Et puis ça me refait penser à tous les trucs cool qui arrivent avec la neige.

La luge, les bonhommes de neige en bas de chez moi que je faisais avec mon petit frère, les batailles de boules de neige dans la cour de récré, le bus scolaire bloqué et donc pas d’école (youhouuuu), le snow avec les potes, le chocolat chaud et les crêpes au chalet de la station de ski, la raclette, la fondue… Sérieusement, c’est que du bonheur non?

Quand on a la chance d’habiter aux pieds des montagnes on ne peut qu’apprécier la neige (ouais, même si les routes se transforment en piste de patinage, que les bus rament et que je me ramasse la gueule systématiquement).

Bon, là je l’admet, ça fait un bail que je ne suis pas allée sur les pistes. Enceinte l’année dernière et full time mum cette année, pas eu l’occasion.

Pas grave, je vais faire un Olaf dans mon jardin (si t’as pas vu la reine des neiges tu sors).

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Doudoune The Kooples (ancienne co.)

Pull A Wear (Similaire iciici, ou ici)

Jeans Vero Moda

Boots Bata (déjà vu ici)

BO Bella Swarovski (dispo dans different coloris)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Happy Life

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je ne vais pas vous souhaiter une bonne année, tout simplement parce que je n’aime pas ça.

Je trouve que ça ne veut rien dire.

C’est vrai quoi!

C’est long une année, il se passe plein de chose, forcément il y aura du bon et du mauvais!

Et à la fois, c’est très court une année. Au final, on ne peut pas juger si on a une bonne vie sur une année, c’est un ensemble de toutes les années que l’on vit. Il peut il y avoir une année plus mauvaise qu’une autre mais à l’inverse, il y a des années meilleures.

Et puis on ne sait jamais ce qui est bon ou mauvais. Parfois, un truc affreux qui nous arrive nous amène jusqu’à un truc vraiment génial, et vice versa.

Comme l’histoire du pauvre paysan chinois et son cheval blanc.

 

Alors je ne vous souhaite pas une bonne année mais je vous souhaite une superbe vie et toutes les années, bonnes ou mauvaises, qui vont avec!

Voilà, c’était l’instant philo sur Un Presque Rien.

Et je vous laisse avec mon premier look 2016 dont ce magnifique pull en cachemire tout doux qui fait partie de mon craquage shoppinguesque chez & Other Stories et que je voudrais ne plus quitter tellement il est doux, et mon nouveau sac de chez Bimba y Lola, cadeau de mes parents adorés.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pull & Other Stories

Pantalon Pieces

Echarpe Uterqüe (ancienne co.)

Sac Bimba y Lola

Boots fourrées Bata (ancienne co.)

BO Bella Swarovski (ancienne co.)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Histoire de cheveux

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

J’ai coupé mes cheveux.

Enfin!!

Je n’étais pas allée chez le coiffeur depuis Février, je n’en pouvais plus!

Je ne sais pas vous mais moi, l’idée d’aller chez le coiffeur me plonge dans une terreur totale.

Je ne compte plus le nombre de fois où j’ai passé 3 jours à pleurer toutes les larmes de mon corps après être allée chez le coiffeur.

J’ai tout essayé. Depuis le coiffeur hypra cher des bourgeoises de ma région à cassosland où toutes les coiffeuses ont l’air de sortir tout droit des Anges de la Téléréalité en pire (si c’est possible). Rien à faire. Les coiffeurs ne comprennent pas mes cheveux.

Qu’est ce qui fait que quand tu dis à un coiffeur « je voudrais couper mais pas trop court parce que sinon j’ai trop de volume sur le dessus et je finis par ressembler à un champignon (d’où le Yok Yok…) », il te montre la longueur souhaitée en prenant tes cheveux entre ses doigts, tu lui dis oui c’est parfait cette longueur, et une fois les ciseaux en main, il s’enflamme complètement? Et que je te coupe par ci et que je te coupe par là.

Et petit à petit, tu vois qu’il se met à couper dangereusement court mais (et je ne pense pas être la seule dans ce cas) tu ne dis rien. Tu laisses faire alors que tu vois le désastre arriver! Pourquoi on fait ça? Alors que je ne suis pas du genre à avoir ma langue dans la poche normalement. Mais quand il s’agit du coiffeur, je n’ose rien dire.

Et à chaque fois je passe par 4 stades différent en sortant de chez eux.

Stade 1: Le déni. Je sors tout juste du salon. Ouais c’est pas trop mal. ça peut le faire. Bon c’est pas ce que je voulais vraiment mais ça fonctionne.

Stade 2: La prise de conscience. Putain mais c’est pas super en vérité… C’est même moche non? Mais qu’est ce qu’il a fait à mes cheveux là? Ils sont tout secs et tout abimés! Et c’est quoi cette longueur de merde? Ça me remonte derrière les oreilles! Oh putain….

Stade 3: Le désespoir. Je pleure comme une madeleine en me lamentant sur mes beaux cheveux perdus et sur ma coupe toute pourrie, allongé sur le carrelage de ma salle de bain dans la position du foetus. Je tire dessus en espérant les refaire pousser un peu et Mon Coeur qui essaie de me consoler tant bien que mal et qui finit par menacer d’aller lui péter la gueule à ce coiffeur de m***de et de m’interdire de retourner chez le coiffeur (Plus jamais! Tu m’entends?!! Je m’en fous tu les laisses pousser!!) etc….

Stade 4: L’acceptation. Ok ce stade met un peu de temps à arriver mais il finit par arriver. Je prend sur moi, je relève la tête en faisant comme si tout était normal et oui parfaitement, c’est moi qui ai voulu cette coupe. Non c’est avant garde ça madame, ce n’est pas moche, vous n’y connaissez rien à rien, vraiment.

Jusqu’à la prochaine fois où je dois me faire couper les cheveux, et le cycle recommence.

Mais là je crois que j’ai trouvé ma perle rare.

C’est la deuxième fois que je vais chez elle et c’est les seules fois où je suis sorti d’un salon et que j’étais ravie et que je le suis restée (je ne compte pas l’époque où j’avais mon afro parce que là j’étais trop happy quoi qu’il arrive).

La première fois, j’ai fait une couleur et un carré plongeant. Elle a tout de suite compris ce que je voulais et comment il fallait faire avec mon type de cheveux.

Et cette fois ci, idem, elle a tout de suite compris ce que je voulais alors que je suis restée assez vague dans mes explications. Et surtout, elle ne m’a pas fait de shampooing inutile avec des produits ultra chimiques, elle m’a coupé tout ça à sec, elle ne m’a pas appliqué de soin parce que mes cheveux sont en parfait état, alors que tous les autres coiffeurs me disent invariablement « vos cheveux sont très abimés (ah bon?) je vais vous faire un soin ça va leur faire du bien, ça va les réparer » (et que j’essaie de te vendre la bouteille d’huile miracle nouvelle technologie révolutionnaire je ne sais quoi).

Premièrement les cheveux sont des cellules mortes. Tu ne peux pas réparer des cheveux abimés, tu les coupes c’est tout. 1ère arnaque. Deuxièmement, ton brushing que t’essaie à tout prix de me faire malgré que je te répète que je n’en veux pas, va s’occuper d’abimer mes cheveux dont je prend grand soin et qui sont donc en parfaite santé à la base, ce qui va me pousser à croire que oui, en effet, j’ai besoin d’acheter ta bouteille de produits chimiques miracle à 50 balles (qui va aussi m’abimer les cheveux au passage). 2ème arnaque.

Alors que là pas du tout! Elle m’a coupé les tifs, m’a demandé si la longueur ça allait, oui oui merci, et voilà.

Et je suis super contente du résultat.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Je vous l’accorde, il n’y a rien d’extraordinaire dans cette coupe. Mais je vous jure que même un truc simplissime comme ça, les autres n’y arrivent pas.

Qu’est ce que vous en pensez? Et vous, ça vous ait déjà arrivé de sortir en pleurs de chez le coiffeur?

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Pull Modström (similaire ici)

Jupe Deby Debo (similaire ici)

Boots Bata 

Sac Antik Batik

Collier Montre Asos

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Tight or not tight

OLYMPUS DIGITAL CAMERAUn jour que je portais cette robe, une nana que je connais vaguement et que j’avais recroisé par hasard m’a regardé et m’a dit : « moi j’ai attendu de perdre complètement mon poids de grossesse avant de mettre des fringues moulantes, c’est mieux quand même ».

Ok.

WTF???

Premièrement, j’ai quand même perdu quasi tout mon poids de grossesse, il ne me manque que 4 malheureux kilos donc me fais pas chier laisse moi tranquille.

Deuxièmement, même si je ne perds pas ces fameux 4 kilos , je me trouve très bien comme ça merci beaucoup (je ne me presse pas spécialement pour maigrir d’ailleurs).

Et troisièmement, même si cette dinde me considère trop grosse (ce que je ne suis pas, soyons bien clair), depuis quand on a pas le droit de mettre des trucs moulants si on est pas filiforme??

S’il y a bien un truc qui m’énerve c’est une femme qui juge une autre femme.

Parce qu’on subit toute la pression de la normalité dictée par notre société.

On sait toute ce que c’est de devoir être jolie mais ne pas en avoir conscience sinon on est arrogante, être intelligente mais pas trop parce que sinon on fait peur aux hommes, être mince mais sans faire de régime pour montrer qu’on ne se prend pas la tête avec notre poids nous, être drôle mais délicate et distingué, prendre soin de nous mais ne pas passer 3h dans la salle de bain parce que sinon on est superficielle… La liste est longue.

Et après on nous dit de nous aimer telle qu’on est. Juste après nous avoir refiler tout ces complexes. Mais bien sûr…

C’est déjà suffisamment dur comme ça, pourquoi on en rajoute entre nous?

On ne devrait pas plutôt se serrer les coudes et faire front ensemble?

On complexe mais on juge une autre si elle ose avoir des défauts.

Et si on changeait la donne et qu’on arrêtait enfin d’être si dure avec nous même et avec les autres?

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA

Robe Vero Moda

Veste H&M

Bottines Bata

Sac YSL

BO Mango

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERAOLYMPUS DIGITAL CAMERA