Letter to my sixteen years old self

mini troud'cul 001Warning: On sort les dossiers. Po po pooooooo!!!

Ce week end, on s’est retrouvée avec mes 2 meilleurs amis d’enfance et on a regardé des vieilles cassettes (oui oui, les VHS là vous voyez?) de nous quand on était plus jeune (on se filmait beaucoup à cet époque, on faisait des films, des clips, on se filmait dans notre quotidien et tout).

La grosse marrade, je vous le dit.

En particulier l’époque de l’adolescence…

MY.GAD.

Qu’est ce qu’on était mal sapé!! Et pourtant on se croyait vraiment trop classe à l’époque…

Mais surtout, on était teeeeeellement cliché! C’était d’autant plus flagrant qu’on a vu des vidéo de quand on avait 12 ans, 14 ans puis 16 ans. Et l’évolution n’est pas forcément flatteuse…

Je ne me souvenais pas avoir autant été un cliché de l’adolescente boutonneuse et rebelle. C’était trop drôle à regarder!

Tout ça m’a fait repenser à cet époque, avec le recul d’aujourd’hui, et je me suis dit qu’il y avait eu tellement de moment difficile qui me paraissaient insurmontable, j’étais tellement mal dans ma peau, alors qu’en fait, il n’y avait rien de dramatique et ma vie a très bien tournée.

Et je me suis souvenue de cet article de la défraîchie qui m’avait vraiment touché et je me suis dit que c’était le bon moment de le faire à mon tour.

« Chère Julie,

Tu as 16 ans, tu viens de changer de bahut et tu te sens un peu paumée sans tes amis. Tu as l’impression d’être seule au monde et que ça n’ira pas en s’arrangeant.

Ne t’inquiète pas, ça ne durera pas. Tu as des amis en or et la distance ne changera rien. Jamais. Tu as choisi les bonnes personnes dans ton entourage, crois moi.

Tu te disputes énormément avec tes parents mais tu finiras par avoir une super relation avec eux, tu comprendras que la famille c’est sacré, que tes parents ne sont pas parfaits, tout comme toi, et tu adoreras passer du temps eux.

Tu te sens souvent mélancolique mais souviens toi que tu te marres aussi beaucoup (un peu pour rien d’ailleurs je dois dire… Fort heureusement ton humour va s’améliorer avec le temps).

Tu as du mal à faire confiance aux garçons mais tu sais quoi? Tu vas te trouver le mec le plus drôle du monde et tu pourras lui faire confiance les yeux fermés. Tu seras tellement folle de lui qu’il réussira à te passer la bague au doigt.

Et tes meilleurs amis seront témoins à ton mariage. La classe non?

Et d’ailleurs, toi qui ne veux pas d’enfant, tu vas être maman d’une merveilleuse petite fille qui va illuminer ta vie de son sourire! Eh oui ma poule, tu l’as fait! Et tu ne le regretteras pas! (Même si tu vas regretter les grasses mat’, le shopping tranquille avec les copines et les après midi farniente, je ne vais pas te mentir).

Tu vas finir par venir à bout de tes complexes et tu finiras par t’aimer telle que tu es (presque tous les jours), c’est promis. Ne sois pas si exigeante avec toi même, tu n’as pas besoin d’être parfaite.

Aie confiance en toi, tu es capable de beaucoup plus que tu ne le crois, tu verras.

Tu vas vivre tellement de choses merveilleuses et enrichissantes, ce sera dur parfois, mais quand tu regarderas en arrière, tu ne regretteras rien (nooooooon rien de rieeeeeeeen)(oui tu es toujours aussi chtarbé, je te rassures). En tout cas moi je ne regrette rien (nooooon rien de… STOP!)

Arrête de massacrer tes cheveux s’il te plaît, j’ai galéré à récupérer tes conneries!!

Et éteins moi cette cigarette bordel! Tu es tout sauf cool!!

Bisou 

Julie

PS: Tu vas voir Bilbo le Hobbit prendre vie au cinéma et ça va être génial! Rien que pour ça la vie vaut d’être vécue non?

PPS: Arrête de couper tes pantalons pour les mettre à ta taille, apprend à coudre. C’est pas compliqué. »

64527622

Et vous? Qu’est ce que vous vous diriez à votre vous de 16 ans?