Round 2 (on prend les mêmes et on recommence)

Vous avez pu le remarquer (ou pas), je suis absente depuis un petit moment maintenant.

Et si je me permet de revenir comme une fleur comme ça c’est que j’ai une bonne excuse.

Si si. Promis.

…………………

Tadaaaaaaaa

IMG_9387

Yep. Baby number 2 est en route. Rien que ça.

Ça a été une surprise pour tout le monde (nous y compris) mais je vous rassure, une bonne surprise.

(Vous avez remarquez comme à chaque fois qu’on dit un truc négatif sur la grossesse ou la maternité, on se sent obligée de se justifier et de rajouter « mais sinon c’est génial! » derrière? On y reviendra plus tard)

Alors pourquoi ça a provoqué mon absence soudaine et si longue ben… disons le franchement, j’étais au bout de ma vie.

Pour être encore plus honnête, je suis actuellement toujours au bout de ma vie.

Parce qu’être enceinte, c’est déjà pas de tout repos (malgré ce qu’on essaie de nous faire croire avec toutes ces photos de femmes enceintes jusqu’au cou avec un sourire épanouie, le teint rayonnant en train de manger une pomme qu’on nous colle sous le nez à tout bout de champs)(on connait toutes ce genre de photo), mais alors être enceinte avec un bébé de 12 mois qui a supprimé une sieste tout en commençant à marcher ET un mariage à préparer, comment dire…

Ça te transforme en zombie. Voilà.

Je me suis dit maintes et maintes fois « allez Julie, va écrire un petit article pour dire que tu reviens plus tard, ça ne te prendra que 2 secondes » mais rien à faire, je n’y arrivais tout simplement pas.

Et puis, je voulais attendre quand même les 3 mois fatidiques. Pas vraiment par superstition mais parce que c’est jamais agréable d’annoncer une grossesse, pleine de joie et d’allégresse pour annoncer quelques temps après que en fait non.

Autant attendre de passer la période à risque non?

En plus, mon ventre est déjà bien rond (après mon dernier look début Mars, je ne rentrais plus dans aucune de mes fringues) difficile à cacher pour des looks. Rien à voir avec ma première grossesse où les gens ne remarquaient même pas mon ventre au 9ème mois.

Voilà voilà.

Je fais un tout petit post parce que j’ai très très envie d’aller faire une sieste là tout de suite maintenant mais je vais essayer de revenir petit à petit.

Et encore toutes mes excuses à Valérie qui s’est inquiétée de mon absence!!

 

Et ta mère?

Image-4-630x0

Source

(Pour voir l’article de Madame Mouflette sur l’aberration du congé parental partiel c’est ici et pour celui de Valérie qui nous parle des inégalités entre pères célibataires et mère célibataires au sein d’une entreprise c’est ici

(Merci pour ta participation Valérie!!)

En face de moi, un espèce de psycho probablement sous coke (véridique) et qui ne parle pas très bien le français.

Déjà, ça part pas super bien tout ça.

Mais je comprend dans son charabia que quand je lui ai dit que j’attendais un heureux évènement, il a tenté de me faire comprendre que non, il n’y a rien d’heureux.

La première question qu’il me pose c’est: c’était voulu?

À ça tu peux répondre:

a) En quoi ça te regarde, connard?

b) Ben non, petit con, tu vois bien qu’à 27 ans, après 5 ans en couple et autant d’ancienneté dans la boîte, un bébé c’était franchement pas dans nos projets et là telle que tu me vois, je suis bien embêtée d’avoir un polichinelle dans le tiroir mais rien que pour te faire chier je me suis dit que j’allais le garder. Pas mal non?

c) (doigt d’honneur)

Mais je suis poli et je dis que je ne vois pas le rapport.

Apparement, une mère ne peut pas occuper un poste à responsabilité parce que, tu comprends, elle va vouloir rentrer plus tôt pour aller chercher les gamins et va s’absenter au moindre reniflement de nez du mioche et faire plein d’erreur parce que son pauvre petit cerveau limité sera entièrement focalisé sur son môme.

Il me propose donc gentiment de passer à un autre poste, plus accessible pour une mère.

Ouais bon tu veux me rétrograder quoi.

Non non, que nenni (je déconne hein, il serait incapable de s’exprimer comme 4a même sous la torture)! Il faut voir ça comme une promotion.

Un poste avec zéro responsabilité, je ne gèrerai plus d’équipe, au contraire vu que je serais sous les ordre de celle qui est actuellement au même niveau que moi. Une promotion donc. C’est cela oui…

Je refuse tout aussi gentiment et lui dit qu’on jugera de ma capacité à tenir mon poste tout en élevant un enfant quand l’enfant sera là et qu’il verra qu’il n’y a aucun problème. Et je me retiens de lui dire d’aller se faire foutre. Parce que je suis sympa.

Puis arrive le moment où je trouve une annonce sur internet pour mon poste (sous un intitulé légèrement différent bien entendu, pour rester dans la légalité) pour une durée indéterminé.

WTF??

Je vais voir le mec et lui demande des réponses.

C’est simple, ils vont embaucher un mec à ma place (plus de femme dit il, trop de problème)(ben oui, avec les hormones toussa toussa, une femme ça pose beaucoup de problèmes) et moi je vais remplir des petits papiers toute la journée. Oui oui tu gardes ton titre. Mais tu vas faire de la paperasse. Et tu fermes ta gueule. Et si t’es pas contente, tu te tires.

Je le regarde, je me regardes et je vois. Je vois que je suis là à me défoncer le cul pour un type qui empoche l’argent pendant que je sacrifie ma vie à faire marcher son établissement. Que je ne vois plus le Zhom parce que je reste tard pour finir mon boulot. Que je suis là, en béquille à cause d’une légère fracture et enceinte, au lieu d’être chez moi à me rétablir tranquillement, parce que je ne veux pas que mon équipe se retrouve avec trop de boulot sur les bras. Pour un salaire misérable qui plus est (ben oui, quand t’es une femme, t’es pas capable de faire le taf aussi bien qu’un homme donc forcément…). Et que tout ça, ce type n’en a rien à cirer parce que ce qu’il l’importe c’est que le poste fonctionne avec ou sans toi, c’est pas le problème.

Et je  lui pose la question.

Et ta mère?

T’aurais préféré qu’elle privilégie sa carrière au lieu de te pondre? T’es pas content d’être là aujourd’hui?

Le mec se vexe. Va savoir pourquoi…

Je ne bosse plus pour ce connard, dieu merci j’ai finis par me faire licencier (après plusieurs tentatives de me faire démissionner)…

On nous fait croire qu’aujourd’hui, on nous donne le choix.

Moi je trouve plutôt qu’on nous oblige à choisir.

Enfant ou carrière.

En théorie, on te dit que tu peux avoir un enfant tout en travaillant. On te donne un congé maternité (extrême court comparé à d’autres pays plus avancé que nous) et on te dit ne t’inquiète pas, on t’attend, profite bien de ton bébé.

En pratique, soit on te dégage dès que possible parce que ton boss ne supporte pas de se dire que tu vas t’absenter si longtemps (persuadé que tu prends des vacances, con comme il est), soit quand tu reviens, tu dois recommencer à zéro et refaire ta place durement gagner. Comme si tout ce que tu avais fait avant ne comptais plus et que tu devais refaire tes preuves.

En théorie, ton boss doit te donner un certain temps pour que tu puisses allaiter ton enfant au travail.

En pratique, il n’y a pas de local où tu puisses tirer ton lait tranquillement et ton boss considère que ce temps est un temps de pause et que t’as plutôt interêt à rattraper le temps perdu. Il ne vas sûrement pas te promouvoir parce que tu fais parti des parias, ceux qui ne sont pas sérieux et qui sont là pour faire passer le temps avant de retrouver leur cher bambin.

Si tu choisis d’être mère au foyer, tu deviens inintéressante aux yeux de la société. Tu ne fais plus partie des femmes « intelligentes », celles qui sont actives professionnellement et les gens pensent que tu passes tes journées à glandouiller gentiment en attendant que ton mari rentre éreinté de sa journée de travail. C’est connu, les femmes au foyer sont des paresseuses qui sont entretenues par leurs maris.

Si tu choisis de travailler, soit t’es une mauvaise mère parce que tu t’impliques pour ta carrière et que forcément tu délaisses ton enfant (tu remarqueras que personne ne dit jamais qu’un mec est un mauvais père s’il se concentre sur sa carrière), soit tu fais partie de celles qui font un boulot sans importance juste pour ramener un peu d’argent mais n’oublions pas, tu es mère avant toute chose.

Et on veut nous faire croire que les choses ont changé pour les femmes?

Partage ton histoire

visu-liberez-2-2

Thème : Des emplois et des mères: quand la maternité change les directions.

En discutant, avec Madame Mouflette on s’est rendue compte d’un truc pas très jojo.

On a constaté  qu’on était loiiiiiiin d’être les seules à avoir perdu notre emploi à la suite de notre grossesse (apparement, c’est une faute très grave d’enfanter)(bouuuuuuuh)

                          La maternité est-elle vraiment bien acceptée par l’entreprise?

                       Comment la maternité à changer votre direction professionnelle?

A l’occasion de la journée de la femme, le 8 mars, pourquoi ne pas partager ensemble nos histoires!

Blogueuses: vous souhaitez participer? C’est simple!

 

  • Postez le 8 mars un texte, une photo, un dessin, une vidéo (…) racontant votre histoire sur votre site.
  • Envoyez un mail à cette adresse:  jdfmaterniteemploi@gmail.com dans les jours qui viennent (idéalement avant le 8 mars) avec le titre de votre article et le lien de votre blog (sur la même ligne) pour constituer une liste des blogs à suivre ce jour-là et la diffuser aux blogueuses participantes.

 

  • Si vous êtes douées en web management ou en relation presse, un coup de main est le bien venu (on est pas forcément les plus douées) 🙂

Vous n’êtes pas blogueuses?

No worries, envoyez-nous votre texte, photo, dessin,….! et on le publiera (avant le 8 mars)

Faites vous du bien, libérez les maux !

PS: C’est une idée très spontanée alors il risque d’y avoir des petits couacs, merci par avance pour votre tolérance et pour votre participation ! 🙂

 

 

 

J’ai testé pour vous: la méditation

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Vous avez pu le voir dans un de mes précédents articles, je suis du genre à m’énerver sévère. Lançage d’objet divers, hurlements et tirage de cheveux, visage rouge et mousse au coin de la lèvre, bref… Je suis relou et quand je pique une colère, il vaut mieux me fuir.

À côté de ça, la coupine reste calme (jusqu’à un certain point), gentille, compréhensive et fait de la méditation (dans les bois même parfois).

Et cette idée a fait PING dans ma tête. Et si je faisais un peu de méditation moi aussi? ça ne peut que me détendre non? Mais quelle sacré nom de bonne idée!

Alors c’est parti!

La journée de Méditation de Julie

08h00:  Je suis sûre que c’est encore mieux de méditer de bon matin. Je me sens hypra motivée, je vais me ressourcer, rééquilibrer mes énergies ou je ne sais quoi, ça va être le pied total. Je me vois déjà entrer en connection avec les esprits de la nature et entrevoir la lumière de la vie.

08h15: Je me rend compte que je n’ai pas de tenue adéquate. On met quoi pour méditer? Ça craint de faire ça en pyj, avec l’haleine fétide du matin. Je fais un tour sur le net vite fait pour voir si je peux pas me dégoter une petite tenue confortable et stylée.

09h00: Ok, je dois admettre que même si je trouve une super tenue de yogi sexy mais confo, je ne l’aurais pas aujourd’hui. On va faire ça en pyj aujourd’hui et on cherchera une tenue pour les autres jours. On s’y met, allez!

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

09h02: Il fait faim là non? J’ai mon ventre qui gargouille. Sacré bleu, je n’ai pas pris mon petit déjeuner! On ne peut pas méditer correctement le ventre vide, ce n’est pas possible. Je vais être déconcentrée par le creux dans mon ventre qui me supplie de le remplir.

09h30: Bon, voilà la chipounette qui se réveille.

10h00: Je peux peut être méditer pendant qu’elle joue à côté de moi?

10h01: Hahahahahahahahahahahahahahaha, la bonne blague!!

13h30: La chipounette est recouchée. C’est mon créneau.

13h40: Je ne peux pas me concentrer avec ma baraque qui ressemble à un champs de bataille. En plus je pue la poiscaille suite au lancer de sardine de ma fille.

14h00: C’est bon la maison est propre et moi aussi (plus ou moins quoi!). Je médite. Ommmmmmmmm.

14h05: Faut que je pense à racheter du beurre. Et du dentifrice.

14h10: Ah zut, je n’ai pas éteint mon téléphone! Qui m’envoie un message?

14h30: C’était le Zhom qui me demandait comment se passait ma méditation. Je crois qu’il se fout de ma gueule…

14h35: Ommmmmmmmmmmmm

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

14h45: Voilà la chipounette qui se re- réveille… Mais comment ça se fait qu’elle dorme si peu bordel!!

16h30: Le Zhom est rentré, je vais lui refourguer la petite.

16h35: Le Zhom me demande ce qu’il doit donner à Chipounette pour le goûter.

17h00: J’ai fait goûter chipounette. Ça y est? Je peux méditer oui??

17h10: Qu’est ce qu’il m’énerve sérieux… Il le sait toujours pas ce qu’elle prend au goûter depuis le temps?? Ça y est j’ai les boules!!

17h15: Non. On a dit qu’on ne faisait plus ça. Inspire, expire et ommmmmmmm.

17h20: Non. J’ai trop les boules. Je vais manger du chocolat pour me calmer.

20h00: Chipounette est couchée pour de bon, le Zhom est devant la télé, c’est le bon moment là non?

20h05: Ah non mais faut que je fasse le dîner pour nous aussi, c’est vrai.

22h00: Ok maintenant, c’est bon. Plus rien ne peux m’interrompre.

22h05: La sérénité est la clé… Ommmmmmmmm….

22h15: ……………….

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

22h30: La vache qu’est ce que je me fais chier….

22h35: Tu sais quoi? Je suis sûre que regarder Modern Family sous un plaid avec un thé et des gâteaux ça revient au même d’une certaine façon.

 

#10 choses…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

…qui me font littéralement péter les plombs.

1. Quand je viens de me mettre du vernis, que je me suis appliquée en tirant la langue toussa toussa, et que j’ai trop envie de manger un morceau de chocolat, que je sais que si je m’aventure à vouloir ouvrir le paquet, je vais détruire mon oeuvre, que je le fais quand même et que, bien entendu, ma manucure est détruite. J’ai envie de me frapper quand je fais ça.

2. Chercher la télécommande de l’Apple TV pendant 1/2 heure. Sérieusement les gars, pourquoi elle est si petite votre putain de télécommande?? Elle se perd tous le temps dans les tréfonds de mon canapé!!

3. Quand mon ordi rame. En vrai, il rame pas tant que ça. Quand je pense au premier PC de mon père… Je l’allumais et puis je descendais me faire un chocolat chaud ou une tartine au Nutella, je remontais avec mon butin (ce qui était totalement interdit)(ouuuuh la rebelle) et puis j’attendais encore 2 minutes et enfin je pouvais commencer à utiliser le PC. Et ça me paraissait totalement normal. Maintenant, si mon ordi ne réagit pas en une fraction de seconde je lève les bras en l’air, je souffle comme un taureau et je jure.

4. L’impolitesse. En particulier quand ça vient d’un mec du service client ou une nana d’un magasin. Je ne peux pas garder mon calme. Si tu rajoute à ça que le mec en face de toi/au bout du fil est également incompétent et de mauvaise foi et tu as le cocktail explosif.

5. Je suis désolée pour celles que ça va blesser mais je ne supporte pas les couples qui s’appellent bébé. OMG!! Le pire c’est que la copine de mon frère (que j’adore mais il faut pas lui dire, j’aime trop la charrier) appelle mon frère bébé! Damn it!! Sérieux ça m’irrite le cerveau quand j’entend ce mot utilisé autrement que pour parler de son bébé (son vrai bébé, celui qui gazouille, qui fait caca dans sa couche et qui fout de la purée partout). Pour moi c’est au même niveau que les mecs qui t’appellent la miss ou princesse. Just don’t.

6. Quand le Zhom croit qu’il peut mettre mes pulls en cachemire à laver avec ses T-shirt H&M parce que « à 30°, ça paaaasse! Non? ». Pour celles qui me diraient « ouais mais attend t’as de la chance déjà que ton  mec fasse la lessive », je répondrais que si moi je ne mérite pas une standing ovation à chaque fois que je fais la lessive, le ménage ou la cuisine, mon mec non plus.

7. Quand j’ai passé la journée chez moi, que je vais chercher mon courrier dans ma boîte aux lettres vers 18h et que je vois un putain de recommandé à aller chercher à la putain de poste. J’ai passé.la.JOURNÉE.CHEZ MOI.BORDEL!! Tu peux pas venir sonner chez moi!??!! Heureusement, j’ai fait connaissance avec mon facteur  avec qui je me suis expliquée (calmement pour une fois) et maintenant il sonne toujours 2 fois. (Désolée pour le jeux mot mais c’est vrai!)

8. Le Zhom quand il doit coucher la choupi seul parce que je sors avec les copines et qu’il me demande ce qu’il doit faire. À chaque fois.

9. Quand je monte au 2ème pour aller chercher mon sac, que j’oublie ce que j’avais à faire une fois arrivée sur place, que je redescend, que je me rappelle ce que je voulais faire, que je remonte, que je vois le panier de linge sale et que je le descend pour lancer une machine, que je me rend compte que j’ai oublié mon but premier, que je remonte, que je me laisse distraire par mon chat qui me fait des câlins, que je redescend, que je me rend compte que je n’ai toujours pas mon sac. Ça peut durer des heures comme ça…

10. Quand j’ai faim ou que je suis fatiguée, à peu près tout me fait péter les plombs. Et les deux combinés… Ne restez pas près de moi…

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Blouse Azul by moussy

Jeans Pieces (déjà vu ici)

Basket Asos

Sac Roxy (ancienne co.)

BO Fossil (ancienne co.)

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

#10 choses…

…que j’ai appris sur le fait d’être maman.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

1. Aller à la poste seule revient à des vacances. J’écoute ma musique avec mes écouteurs en chantant et en dansant dans la rue. Je kiffe la vie à donf. (Il en faut peu pour être heureux, vraiment très peu pour être heureux… pom pom pom).

2. Tu te mets à parler de truc dégueu à tout le monde comme le contenu de la couche de ton bébé et pour toi tout est normal. Pas pour les autres. Je vous le dis, les autres en n’ont rien à foutre de si ta fille a fait caca aujourd’hui ou pas. Rien.

3. Avant d’accoucher, t’es toujours pleine de convictions et d’idées sur comment tu vas faire les choses. Une fois que t’as accouché, 90% du temps, t’improvises et tu suis le flow. Et t’es juste contente d’avoir survécu à la journée.

4. Les autres mères te jugent. Les autres non-mère te jugent aussi. Quoi que tu fasses, il y aura tout le temps quelqu’un pour estimer que tu fais pas ce qui faut (et puis, avoue, toi aussi tu juges). Alors fais comme tu veux.

5. Quand tu es enceinte, des gens que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam se permettent de te toucher le bide. Ce qui est extrêmement agaçant. Quand tu deviens mère, des gens que tu ne connais ni d’Eve ni d’Adam se permettent de te donner des conseils ou de t’expliquer pourquoi ton bébé pleure. Ce qui est juste insupportable. (Oooh pauvre petit bout qui pleure. Il doit avoir faim, il faut le nourrir!)(Oh mais merci, inconnue d’H&M, merci de me dire pourquoi mon bébé pleure! Je ne sais pas comment j’aurais fait sans toi! Je n’aurais jamais pensé que mon bébé pouvait avoir faim! Surtout que je l’ai nourri il y a 15 minutes! Je comprend mieux maintenant, merci de tout mon coeur de m’avoir éclairer de ta sagesse!!! Connasse!!).

6. Tu deviens un peu débile sur les bords, surtout quand tu parles à ton bébé..

7. Ce n’est pas parce que tu es maman que tu te mets d’un coup à supporter les enfants des autres. Nope. Non non non.

8. Tu comprends enfin ce que ta maman a enduré pour toi et que même si elle n’est pas parfaite, elle a fait comme elle a pu et que c’est déjà beaucoup. Comme toi quoi.

9. Tu renonces à rester propre toute une journée. C’est finis ça. Les petits pull en cachemire et top en soie restent au placard et tu les sors que quand t’as pu refiler choupi à ta mère/ta soeur/ta copine/ton zoom. Et quand tu peux enfin les porter, t’as envie de chanter Freedom de Aretha Franklin (d’ailleurs tu le fais).

10. Tu râles beaucoup, tu t’arraches les cheveux, parfois tu pleures toutes les larmes de ton corps, t’as souvent envie de hurler ton désespoir mais en vérité tu kiffes ta race et tu ne reviendrais en arrière pour rien au monde.

Inspiration coiffure: le carré

J’en ai suffisamment parlé pour que vous soyez au courant: j’ai très très très envie de me couper les cheveux.

Comme je suis interdit de shopping et que je ne peux décemment pas continuer à écumer le net à la recherche de fringues que je n’ai pas le droit d’acheter (la bonne nouvelle c’est que j’attend toujours des colis commandés en janvier. J’aurais l’impression d’avoir quand même fait un peu de shopping du coup… Raaaaah on est que le 04!!! C’est duuuuuuur!!), je me suis mise à chercher la coupe que je vais arborer cet été.

Pinterest, mon ami de la vie, m’a donné quelques idées. Je pensais m’être décidée, mais en fait non. J’hésite encore.

Carré lisse ou flou? Plongeant pas plongeant? Court ou mi long? Frange ou pas frange?

Source: Pinterest

Je vous l’accord les coupes ci dessus se ressemblent entre elles. MAIS il y a des nuances qui font toute la différence! C’est ces petites nuances qui me font hésiter.

Sinon je suis plutôt décidée sur le fait que je vais faire un carré.

J’ai eu un carré plongeant bien lisse avec une petite frange sur le côté à une époque de ma vie alors je me dit que je vais peut être faire une variante cette fois, pour changer.

Bon, en vrai de vrai, la coupe de mes rêves c’est ça:

b5eed60e1a420e4492c9578e807eefcd

Source: Pinterest

Mais ça ne m’irait pas du tout… En plus le Zhom risque de me faire une syncope alors… Tristesse…

Et vous? Vous préférez quelle coupe?

#10 choses…

… qui me mettent en joie.

P1250374.jpg

1. Manger un Chocolate Truffle Cake avec un Matcha Latte chez Starbucks, de préférence en terrasse au soleil avec le Zhom.

2. Ma fille. Surtout quand elle se marre ou qu’elle fait sa coquine genre je fais des bêtises mais je sais que ça va te faire marrer parce que je suis trop chou.

3. Ne pas être sur les réseaux sociaux. Tous les weekend, je me déconnecte. Que ce soit Facebook, Instagram, les blogs, Youtube, etc… J’arrête pendant 2 jours. Bon ok, je jette un coup d’oeil sur les blogs si Mon Coeur bosse et que le temps est pourri. Mais c’est tout! En tout cas ça fait un bien fou de vivre dans le monde réel à 100%. Surtout que ces trucs là, on peut vite se retrouver engrené à passer sa vie dessus. Et ça peut vite devenir déprimant

4. Sortir quand il fait beau. C’est tout con mais c’est un vrai plaisir de la vie ça. Je ne m’en rend pas forcément compte sur le coup mais quand le soleil disparaît quelques temps, je vois la différence sur mon moral. Je suis carrément plus joie quand il fait beau, y a pas à dire.

5. Me faire une manucure ou encore mieux un petit nait art. J’adore mettre de la couleur au bout des doigts! Comme ça, de temps en temps dans la journée, mon regard se pose par hasard sur mes mains et je vois de la couleur dans ma vie. Et ça c’est cool.

6. Me mater des épisodes de South Park. Quand j’étais plus jeune, je ne comprenais pas trop le délire, pour moi c’était juste un dessin animé avec beaucoup de gros mots et honnêtement, je pense que tous ceux qui le regardaient à l’époque regardaient ça parce que c’était vulgaire et que ça faisait cool mais ils ne pigeaient pas grand choses au fond du truc. Et après avoir suffisamment grandi pour apprécier les références et comprendre les messages qu’il y a derrière chaque épisode, je suis devenue accro. Et en plus ça me rappelle de bons souvenirs maintenant.

7. Passer du temps avec mes potes. Ceux que je vois souvent et ceux que je vois peu. Le plaisir est le même quand on est réunis. Je me rend de plus en plus compte que rien ne peux remplacer les amis. La famille c’est important. Sa moitié c’est important. Mais les potes aussi c’est sacré. Il faut les 3 dans sa vie pour être entier.

8. Faire le ménage. Alors non, faire le ménage en soi ne me fais pas kiffer. Mais quand la maison est toute propre, toute rangée je me sens carrément bien. J’ai mis du temps à le comprendre, étant de nature bordélique, mais maintenant je ne peux pas vivre dans le désordre. Le bordel, ça mine le moral en vérité. T’as l’impression que c’est le bordel dans ta vie et dans ta tête

9. Dessiner. Sur le coup je m’énerve pas mal, je m’insulte parce que je n’arrive à rien, je suis nulle, mais pourquoi tu te la joue genre je suis une artiste, tu fais de la m**de, bla bla bla. Mais quand j’ai finis, je sens une immense satisfaction d’avoir accompli quelque chose de mes mains et d’avoir mis un peu de moi sur une toile ou une feuille de papier.

10. Relire toute la série du guide du voyageur galactique de Douglas Adam. Si vous ne connaissez pas je vous les conseille vivement! De l’humour british, un univers complètement loufoque qui parodie notre société, des dialogues, des intrigues et des personnages invraisemblables, c’est à mourir de rire.

Et vous? Qu’est ce qui vous met de la joie dans votre vie?

P1250367.jpg

Gilet Hircus

T shirt Les Petites

Pantalon Vero Moda

Sac Dior

Boots Bata

BO Gas (dispo en métal argenté ici)

Collier Grace et Rose

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

 

Letter to my sixteen years old self

mini troud'cul 001Warning: On sort les dossiers. Po po pooooooo!!!

Ce week end, on s’est retrouvée avec mes 2 meilleurs amis d’enfance et on a regardé des vieilles cassettes (oui oui, les VHS là vous voyez?) de nous quand on était plus jeune (on se filmait beaucoup à cet époque, on faisait des films, des clips, on se filmait dans notre quotidien et tout).

La grosse marrade, je vous le dit.

En particulier l’époque de l’adolescence…

MY.GAD.

Qu’est ce qu’on était mal sapé!! Et pourtant on se croyait vraiment trop classe à l’époque…

Mais surtout, on était teeeeeellement cliché! C’était d’autant plus flagrant qu’on a vu des vidéo de quand on avait 12 ans, 14 ans puis 16 ans. Et l’évolution n’est pas forcément flatteuse…

Je ne me souvenais pas avoir autant été un cliché de l’adolescente boutonneuse et rebelle. C’était trop drôle à regarder!

Tout ça m’a fait repenser à cet époque, avec le recul d’aujourd’hui, et je me suis dit qu’il y avait eu tellement de moment difficile qui me paraissaient insurmontable, j’étais tellement mal dans ma peau, alors qu’en fait, il n’y avait rien de dramatique et ma vie a très bien tournée.

Et je me suis souvenue de cet article de la défraîchie qui m’avait vraiment touché et je me suis dit que c’était le bon moment de le faire à mon tour.

« Chère Julie,

Tu as 16 ans, tu viens de changer de bahut et tu te sens un peu paumée sans tes amis. Tu as l’impression d’être seule au monde et que ça n’ira pas en s’arrangeant.

Ne t’inquiète pas, ça ne durera pas. Tu as des amis en or et la distance ne changera rien. Jamais. Tu as choisi les bonnes personnes dans ton entourage, crois moi.

Tu te disputes énormément avec tes parents mais tu finiras par avoir une super relation avec eux, tu comprendras que la famille c’est sacré, que tes parents ne sont pas parfaits, tout comme toi, et tu adoreras passer du temps eux.

Tu te sens souvent mélancolique mais souviens toi que tu te marres aussi beaucoup (un peu pour rien d’ailleurs je dois dire… Fort heureusement ton humour va s’améliorer avec le temps).

Tu as du mal à faire confiance aux garçons mais tu sais quoi? Tu vas te trouver le mec le plus drôle du monde et tu pourras lui faire confiance les yeux fermés. Tu seras tellement folle de lui qu’il réussira à te passer la bague au doigt.

Et tes meilleurs amis seront témoins à ton mariage. La classe non?

Et d’ailleurs, toi qui ne veux pas d’enfant, tu vas être maman d’une merveilleuse petite fille qui va illuminer ta vie de son sourire! Eh oui ma poule, tu l’as fait! Et tu ne le regretteras pas! (Même si tu vas regretter les grasses mat’, le shopping tranquille avec les copines et les après midi farniente, je ne vais pas te mentir).

Tu vas finir par venir à bout de tes complexes et tu finiras par t’aimer telle que tu es (presque tous les jours), c’est promis. Ne sois pas si exigeante avec toi même, tu n’as pas besoin d’être parfaite.

Aie confiance en toi, tu es capable de beaucoup plus que tu ne le crois, tu verras.

Tu vas vivre tellement de choses merveilleuses et enrichissantes, ce sera dur parfois, mais quand tu regarderas en arrière, tu ne regretteras rien (nooooooon rien de rieeeeeeeen)(oui tu es toujours aussi chtarbé, je te rassures). En tout cas moi je ne regrette rien (nooooon rien de… STOP!)

Arrête de massacrer tes cheveux s’il te plaît, j’ai galéré à récupérer tes conneries!!

Et éteins moi cette cigarette bordel! Tu es tout sauf cool!!

Bisou 

Julie

PS: Tu vas voir Bilbo le Hobbit prendre vie au cinéma et ça va être génial! Rien que pour ça la vie vaut d’être vécue non?

PPS: Arrête de couper tes pantalons pour les mettre à ta taille, apprend à coudre. C’est pas compliqué. »

64527622

Et vous? Qu’est ce que vous vous diriez à votre vous de 16 ans?

 

 

 

Pendant ce temps, Aznavour chantait….

5b95996b8f3e2968475df33a1777eaac

Il dit qu’il a plus de genoux.

(Ça y est, elle a pété les plombs…)

En ce moment j’ai envie de faire la déco chez moi.

Quand on a emménagé dans notre maison, j’avais pleiiiiiin de supers idées pour la décorer!

Mais je n’arrivais pas à me décider sur le style. J’étais partagée entre tellement de choses!

Et j’ai acheté ce tapis de chez Urban Outfitters.

Et là, ça a été la révélation.

Le style scandinave épuré c’est très joli mais pas chez moi. Déjà, il faut vraiment être ordonnée pour se permettre ce genre de déco parce qu’un style épuré en bordel comment dire…. C’est naze.

Et puis c’est trop froid pour moi.

Le vintage, pareil, c’est vraiment sympa mais ça ne me ressemble pas du tout.

Le style industriel, moderne, graphique, tout ça, je ne m’y sens pas très bien.

J’ai besoin de cosy, d’esprit kinfolk, de bois et de plantes partout.

J’ai besoin de bohème dans ma vie (aaaaaaah okayyyyyyyy!!).

Parce que si dans mon style vestimentaire, ça ne se ressent pas, c’est quand même plus représentatif de ce que je suis je trouve. Et puis je me sens bien dans ce joyeux bordel plein de coussins colorés mêlés à une petite jungle intérieur.

998c49fe0cf7884da177a6a0b00c4323a1355810d59e61196a950f204f10b3b7

755a368cedcb0485f61412080a6e29ca

Processed with VSCOcam with f2 preset

9bafc4babdf1bd5f1d55b7ab3b9acfb2

33145647c68b17b620a55e97aaee0e81

Moi qui trouve qu’il manque de la lumière dans l’entrée, J’adorerais une porte comme ça!

3375327b279ca86c0080f2fc55a9dc0e

J’ai aussi une obsession pour les carreaux de ciment. Je trouve ça tellement beau!

Dans une cuisine, une salle de bain, dans l’entrée ou sur les contre marches.

8edf8e27f4ff30245df6b9488ed3ebd8b355431280c98e3105204baa4614435d0b6f74afd8bfe022cd6b86d864b18247f516988ea114974d2b9b88eed32de490

03E8000007945569-photo-escaliers-carreaux-de-cimentescaliers-renover-carrelage-ciment-ancien

Mais comme ça coûte une blinde de faire ça, petite astuce: le papier peint sur les contre marches! Il faut absolument que je trouve le moyen de faire ça chez moi!

b4115097a0834360a6ee7c7a6ba4eb33

85e3fc555fcc0c6d191519049952791d

f3e6cbfaf32c8d263c4f769f681b0764

Je voudrais aussi repeindre mon salon et la cage d’escalier et je suis supra fan de la tendance des murs peint à moitié où on voit les traces de rouleaux!

2f3e6d3e9cf92c7ac21adacd162879dbpeindre-a-moitie-mur-tendance-couleurs-FrenchyFancy-9-2-2

Je ne sais pas si je vais oser sauter le pas cela dit…

Bref, le relooking de la maison commence…. Mouahahahahahahahahahaha (quoi? je fais pas bien le rire machiavélique?)

 

PS: N’oubliez pas le concours se termine aujourd’hui à minuit!!